PRESENCE D’ŒDEME MUSCULAIRE ET MODIFICATION DE LA CONTRACTILITE MUSCULAIRE APRES DRY NEEDLING DES TRIGGER POINTS LATENTS DU MUSCLE GASTROCNEMIEN

PRESENCE D’ŒDEME MUSCULAIRE ET MODIFICATION DE LA CONTRACTILITE MUSCULAIRE APRES DRY NEEDLING DES TRIGGER POINTS LATENTS DU MUSCLE GASTROCNEMIEN

Baraja-Vegas L, Martín-Rodríguez S, Piqueras-Sanchiz F, Faundez-Aguilera J, Bautista IJ, Barrios C, Fernández-de-Las-Peñas C.

INTRODUCTION

Les Trigger Points Myofasciaux (MTrP) sont une cause fréquente de douleur musculaire. D’un point de vue clinique, il existe des MTrP actifs et latents. Les MTrP actifs peuvent provoquer à la fois des douleurs et des troubles moteurs (rigidité, restriction de mouvement, fatigabilité), tandis que les MTrP latents peuvent provoquer des troubles moteurs mais pas de douleurs spontanées, à moins qu’ils ne soient stimulés.

Les MTrP actifs présentent des concentrations plus élevées de susbstances nociceptives par rapport aux MTrP latents ou non-MTrP situés dans le même muscle. Les niveaux de pH sont également plus bas dans les MTrP actifs. 

Les revues systématiques et les méta-analyses récentes confirment l’efficacité du Dry Needling (DN) pour les troubles musculo-squelettiques associés aux MTrP, cependant, les mécanismes physiologiques du DN restent à élucider. Dans la pratique clinique, les thérapeutes conseillent à leurs patients de ne pas faire d’activité physique dans les 24 à 48 heures qui suivent la DN. Le principal fondement de cette hypothèse est que le DN provoque une microlésion du tissu musculaire associée à une inflammation. Une étude réalisée sur des souris à prouvé que le DN provoquait une lésion de la jonction neuro-musculaire et une réponse inflammatoire dans les muscles trois heures après le DN. Les auteurs ont constaté que la régénération musculaire était presque complète sept jours après le DV, ce qui suggère que le DN ne perturbe pas les différentes étapes de la régénération musculaire et de la réinnervation.

Aucune étude n’a encore étudié les dommages musculaires et les modifications contractiles après l’application de DN chez l’homme.

OBJECTIF

 Identifier la présence d’un œdème musculaire après l’application de DN.

 Examiner si l’œdème musculaire est associé à des modifications des propriétés contractiles et à la douleur post-puncture. 

METHODES

Méthode expérimentale

Un kinésithérapeute expérimenté a identifié la présence ou l’absence de TrP latent dans le muscle gastrocnémien médial des participants. Le muscle controlatéral gastrocnémien médial a été utilisé comme témoin. Une heure avant et une heure après l’application d’une seule séance de DN, les participants ont subi des examens d’imagerie par résonance magnétique(IRM) et tensiomyographie (TMG) des deux jambes par le même évaluateur expérimenté aveuglé.

Participants

Des hommes et femmes en bonne santé présentant des MTrP latents dans le muscle gastrocnémien médial. Pour pouvoir participer, les sujets devaient répondre aux critères suivants: 1) asymptomatique sans aucun type de blessure aux membres inférieurs; 2) pas de pathologie du tendon d’Achille dans les six mois précédant l’intervention; 3) sans avoir réalisé une activité intense 48 heures avant l’intervention; et 4) la présence d’au moins un TrP latent dans un muscle gastrocnémien médial.

Douleur post-puncture

Une échelle numérique d’évaluation de la douleur (NPRS) à 11 points a été utilisée pour déterminer l’intensité de la douleur post-puncture (0= pas de douleur, 10=douleur maximale).

 

Imagerie par résonance magnétique

L’œdème intramusculaire dans la zone ayant reçu du DN a été évalué par IRM à deux moments (une heure avant et après le traitement) dans les deux jambes.

 

Dry Needling

Les participants ont reçu une seule séance de DN sur les MTrP latents du muscle gastrocnémien médial. L’aiguille a été insérée entre 5 et 10 mm jusqu’à obtention de la première secousse musculaire (Figure 1). Une fois que la première secousse musculaire a été obtenue, l’aiguille a été manipulée pendant environ huit à dix fois. Le nombre de secousses musculaires a été enregistré.

Tensiomyographie

Les propriétés contractiles du muscle associées aux modifications de la rigidité musculaire ont été mesurées par TMG bilatéralement sur les deux muscles gastrocnémiens médiaux une heure avant et une heure après la procédure de DN.