MODIFICATIONS DE LA DISTANCE PLEVRE / EPAISSEUR MUSCULAIRE DANS LE DRY NEEDLING

MODIFICATIONS DE LA DISTANCE PLEVRE / EPAISSEUR MUSCULAIRE DANS LE DRY NEEDLING

Ulrike H. Mitchell, A. Wayne Johnson, Robert E. Larson, Cameron T. Seamons

INTRODUCTION

Le Dry Needling (DN) est une technique qui utilise des aiguilles filiformes solides pour le traitement de la douleur neuro-musculo-squelettique et les troubles du mouvement

Cette technique peut être effectuée dans plusieurs régions du corps, mais en particulier, le thorax, pose un problème particulier au praticien et au patient en raison de sa proximité avec le poumon (Fig. 1). Le pneumothorax et l’hémothorax sont des complications rares des traitements d’acupuncture et de DN sur le thorax, lorsque l’aiguille perfore la plèvre et / ou les poumons. Le trauma permet à l’air ou au sang d’entrer dans la cavité pleurale produisant un potentiel affaissement du poumon, limitant ainsi la capacité de respirer.

Les muscles rhomboïdes majeur et mineur, l’élévateur de la scapula et le muscle trapèze supérieur sont des muscles localisés sur la cage thoracique souvent traités par DN. Les côtes sont souvent utilisées comme une référence anatomique en couvrant l’espace intercostal de chaque côté de la côte avec un doigt, en laissant l’espace entre les deux pour effectuer la technique de DN. Une autre approche consiste à piquer le muscle avec une prise en pince dans le but d’éviter d’introduir l’aguille dans la plèvre ou le poumon. Dans la pratique clinique des  coussins placés sous l’épaule afin de positionner l’omoplate en rétraction, facilitant l’accessibilité du tissu cible et diminuant les risques. De même pendent les formations de DN les praticipants doivent démontrer une connaissance approfondie de l’anatomie et acquérir des compétences techniques telles que la bonne direction et angle de l’aiguille, indispensables pour réduire les risques associés au DN.

 

OBJETIFS

 Évaluer l’impact du placement d’un coussin sous l’épaule en position ventrale sur la distance entre peau et poumon et entre peau et les côtes dans le haut du dos.

 Évaluer la contribution de l’épaisseur musculaire à la modification de la distance entre la peau et la plèvre.

 

METHODES

Participants

Un échantillon de 60 sujets, 20 sujets dans trois groupes en fonction de l’Indice de Masse Corporalle (IMC) ; IMC 18,5 à 24,9; poids normal, IMC 25 à 29,9; surpoids et IMC de 30 ou plus; obèses.

Les critères d’exclusion consistaient à avoir des plaies ouvertes dans le dos ou les épaules et/ou l’impossibilité de rester couché pendant 20 minutes.

Collecte de données

Le sujet était couché sur une table pendant l’éxploration échographique (Fig. 2). Les apophyses épineuses de T1, T2 et T5 ont été marquées, ainsi que les bordures vertébrales, les angles inférieurs et les épines des deux omoplates afin de faciliter la localisation des structures à explorer.